Système éducatif au BÉNIN

En 2013, 2014 nous, les Militants du FROPASE-RQ (Flavien GANKPE, Jacques AYADJI, DOVONOU Thierry) avions milité pour que certaines dispositions *du statut général de la fonction publique* qui devraient ouvrir la porte à la loi sur *Les collaborateurs extérieurs, sur l’embauche* .... et *la retraite à points, l’État ne donnera que 10 ans de pension aux retraités* (chacun doit après 10 ans de retraite, mourir) ne soient jamais votées.

A l’époque, parce que nous parlions aussi de 60 ans d’âge et 30 ans de service, nos aînés ont manipulé les jeunes contre nous.

Pour nous, la seule conditions pour résoudre le problème du déficit de FNR, c’est la création d’emplois à travers une bonne formation scientifique, le recrutement de jeunes pour cotiser pour les seniors. Mêmes les vieux syndicalistes nous ont combattu sauf Laurent METONGNON qui nous soutenait avec force.

A l’époque, pour faire pression sur DOVONOU Thierry, les aînés demandaient aux enseignants de déconseiller les PrépaBac aux élèves surtout de terminale D. Ce sont pourtant les meilleurs livres des SVT du Bénin.

Les cadres qui ont convaincu les députés en 2015 et 2017 sont là. Eux, ils ont gagné 6 à 7 ans de plus avant d’aller à la retraite.

Les jeunes manipulés ont gagné :

des taxes qui ont réduit les salaires de 50% (calculez vous-même)

la loi sur l’embauche : chômage des jeunes.

la loi sur les collaborateurs : extérieurs : chômage des jeunes.

l’aspiranat avec une surexploitation des jeunes : 26 a 28 H par semaine. Avec déjà des dizaines de morts. La formation se fait au lance-pierre....

le leasing d’enseignants en téléchargement : personne ne cotisera pour payer les retraités. La retraite à points est revenue : ce sera zéro année de pension

La qualité de l’offre éducative est en baisse, évolue vers zéro. C’est à croire qu’intentionnellement, on forme mal les jeunes pour qu’ils ne puissent pas être recrutés par l’État.

Leasing... chômage, à points, *zémenfou*.

La mort est collective, où est le problème ?

Nous vous avions avertis.

SG DOVONOU Thierry


Articles publiés dans cette rubrique

jeudi 3 novembre 2016
par Euloge NOUTAI

Et si l’État motivait les enseignants ?

> disait l’autre. Et les résultats honteux des derniers examens de fin d’année ont révélé des plaies dans le secteur de l’éducation. Ainsi, l’école devient une urgence qui s’invite dans le quinquennat du Nouveau départ. Le Chroniqueur invite donc le Président TALON à impacter le secteur de l’éducation afin (...)
jeudi 11 août 2016
par Euloge NOUTAI

NOMINATIONS DES DIRECTEURS D’ÉCOLES : ET SI LA COMPÉTENCE PRIMAIT !!

Le départ massif des directeurs d’écoles à la retraite affole déjà les compteurs. Sur l’hippodrome des nominations, plusieurs chevaux sont sur la ligne de départ. Des ’’ vieux directables ’’ aux jeunes fraîchement Certifiés d’Aptitude Pédagogique, les échauffements vont bon train. Mais le (...)
vendredi 29 juillet 2016
par Euloge NOUTAI

DEVOIR DE GRATITUDE OBLIGE !!

Progressivement, les Jeunes Instituteurs Révolutionnaires ( JIR ) des années 80 sont admis à faire valoir leurs droits à la retraite. Une véritable grâce pour ces vaillants combattants de l’ignorance qui, pendant plus d’une trentaine d’années, ont formé des cadres pour cette République, malgré leurs (...)
jeudi 21 juillet 2016
par Euloge NOUTAI

l’eni,quelle formation pour quel diplôme ?

ET SI LE VENT DE LA RUPTURE SOUFFLAIT SUR LES ’’ ÉNI’’ ? De nos jours, les Écoles Normales d’ Instituteurs représentent le Centre de formation par excellence des futurs maîtres d’écoles. Mais le Chroniqueur se désole des diplômes d’intégration qui influencent le système (...)
jeudi 14 juillet 2016
par Euloge NOUTAI

L’éducation au Bénin:La gratuité de l’école à la barre

(Malgré les avancées, encore des défis à relever)