Mme Mathys Adidjatou doit siffler la fin de la récréation

samedi 28 janvier 2017
par Euloge NOUTAI
popularité : 0%

La signature d’un arrêté permettant le recrutement d’environ 83 inspecteurs à la retraite et 55 CP pour faire office d’encadreurs d’enseignants actifs est un cas d’école qu’on doit étudier à l’ENA et au CFPEEN pour montrer comment les cadres s’amusent avec les textes de la République. Un Ministre qui n’a pas les prérogatives pour recruter, recrute quand même. Quand je pense que le Président Patrice Talon prône un nouveau Départ, je le crois et je pense qu’il est sincère, mais je suis peiné. Malheureusement, il me semble que certains ministres ne vibrent pas au même diapason avec le PR. Je sais que Madame Maths Adidjatou est très compétente. Elle a donné ses preuves au ministère des finances. Madame Mathys, voici ce qui se passe. Je voudrais dire que j’écris ce texte après avoir rencontré une demi-douzaine de hauts cadres juristes et de praticiens du droit. M Salimane Karimou en signant un arrêté pour recruter des retraités viole très gravement de l’AOF du MEMP et de la loi Numéro 2015-19 du 2 Avril 2015. Madame la Ministre sais qu’aucune urgence ou pénurie ne doit nous amener à violer les textes. A l’ère de la rupture, nous ne sommes pas dans un état voyou.Rien que pour ces deux viols sans prudence, le ministre de l’enseignement primaire devrait être interpellé par Madame la ministre de la fonction publique. Ce qui est grave dans ce dossier, le ministre cré un précédent grave. Il a créé à côté de la fonction publique formelle que Madame Mathys Adidjatou gère, une fonction publique des retraités. Je suis sûr que le gouvernement du Nouveau Départ ne peut accompagné M Karimou dans cette dérive grave. D’ailleurs, si c’est la création d’une fonction publique de retraités qui est l’objectif du gouvernement, il y a suffisamment de cadres pour dire au Président qu’il faut une "ordonnance" pour un passage en force(sans passer par les députés,).Cette ordonnance régissant le statut général des fonctionnaires retraités pour une deuxième vie professionnelle sera accompagnée de décrets (statut particulier...) avant que M Salimane Karimou ne prenne un arrêté Madame Mathys, si vous laissez cette crise sans taper du point sur la table, la fonction publique formelle connaîtra des moments difficiles d’ici trois ans. Je sais que vous êtes là pour protéger l’image du Président Talon. Madame le Ministre, l’heure est grave. En 2012 et 2014, la situation n’était si alarmante quand vos prédécesseurs ont pris des notes pour chasser ceux qui refusaient d’aller se reposer après 30 ans de service. Je pense que le Ministre des finances doit aussi entrer dans la dense pour empêcher les ministres de détourner de l’argent pour payer ces retraités comme l’a fait M Grégoire LAOUROU en son temps. Madame Mathys, votre réaction est attendue.

SG DOVONOU Thierry.