Grève au primaire une première nationale et internationale

mardi 24 janvier 2017
par Euloge NOUTAI
popularité : 0%

Le Ministre Salimane expose inutilement le Benin. Pour une première fois dans l’histoire des grèves au Benin, RFI, BBC, VOA, Radio Israël, I24... ont parlé de la grève des enseignants contre le rappel par leur Ministre de vieux inspecteurs retraités. Voilà là où le Ministre Salimane KARIMOU amène le secteur de l’éducation. Chers enseignants, nous avons raison, nos aînés retraités n’ont riena à faire ici. Nous devons aller jusqu’au bout. Les chasser aussi des corrections est aussi notre objectif.C’est eux ou c’est nous. N’oubliez pas qu’ils ont fait le malheur de nos camarades en rompant les contrats de 18 enseignants de la promotion 1997 et 98. Ils sont prêts à le faire pour les reversés. Hier, j’étais dans différents ministères en particulier, le Ministère de l’agriculture et celui de la fonction publique. *Ils nous soutiennent et veulent même accompagner le mouvement. Ce Mercredi, le secondaire va lancer les hostilités. Je demande avec respect ai Président Talon de discipliner son Ministre. Je voudrais qu’il dise au Ministre qu’il n’y a pas de honte à dire qu’on s’est tromper. Je demande à Madame Attanasso, présidente de la commission des réformes de siffler la fin. Je demande aussi au Vice Président M GUEDEGBE n’intervenir. C’est une honte que les radios et télévisions des pays de OCDE parle du Benin dans les termes utilisés montrant que cela ne se fait pas chez et que nous enseignants avons raison. Vive la grève pour la défense de l’école. Vive la lutte contre le péril gériatrique


Navigation

Articles de la rubrique