Nouvel article

jeudi 1er septembre 2016
par Euloge NOUTAI
popularité : 0%

C’est seulement dans le 5è mois après son investiture que le Prégo a daigné recevoir ’’ les Djangos ’’ de la bourse du travail. Juste une partie de civilités que les leaders syndicaux ont appelé ’’ prise de contact ’’.Pas de débat autour d’une plate-forme revendicative proprement dite. Lui visiblement n’était pas pressé. Eux attendaient cet instant depuis des mois, trahissant ainsi l’assèchement imminent de leur dose de patience . Et le Chroniqueur félicite le Président TALON qui a su gré au ’’ sacré collège ’’ des professionnels de la revendication de l’avoir laissé souffler un bon moment. Le climat social apaisé dans lequel il baigne depuis qu’il est aux affaires le lui a certainement suggéré.

Quelques points abordés, le glas imminent du désert d’activités au sein de la Commission mixte Gouvernement - Syndicats. Sa réactivation avant la prochaine rentrée des classes est souhaitée. C’est même impératif ! souffle t-on dans les allées de la maison des travailleurs.

L’abrogation de la loi sur le RAMU

Le Chef de l’État et ses hôtes en ont également parlé. Parce que dans sa version actuelle, le RAMU aux yeux du Chef de l’exécutif, porte en son sein les germes de son échec.

Et puis, l’élection prochaine des membres du Conseil National de l’Éducation , le recrutement massif de nouveaux enseignants, la reprise très prochaine de tous les concours annulés ont meublé la partie d’échanges.

CRISE À L’UAC , TODJINOU et compagnies n’oseraient se retirer du Palais de la Marina sans en dire un mot au Maître de céans. Le gouvernement y garde l’oeil ouvert, mais s’interdit d’intervenir en ’’ Tarzan ’’. Il tient à ne pas mettre en berne l’autorité de l’équipe rectorale. Sur le terrain, le malheur se fait glacial.

Échos suite de ce face-à-face, il va s’opérer des réformes dans la maison Éducation. Mais là seulement, des réformes relatives à l’administration. Contenu des programmes, on n’y touche point.

Et puis, les leaders syndicaux pleins d’admiration pour le Prégo qu’ils trouvent tout simplement normal, humble, disent regretter de n’avoir pas été associés à la réflexion sur ces réformes politiques et institutionnelles. Aussi, ont-ils clairement déclaré vouloir d’une gouvernance inclusive pour un climat apaisé durable ?

Guy José VIDEHOUENOU, Soldat craie à la main. L


Brèves

7 août 2017 - journée de réflexion 2017-2018

Le thème de la journée de réflexion des enseignants du primaire au Bénin pour la rentrée scolaire (...)

3 mars 2012 - Visite de l’Administrateur du Centre CSFEF

Dans le cadre du suivi des sites syndicaux l’Administrateur du Centre de formation du CSFEF a (...)