Echecs scolaires massifs : le gouvernement annonce une batterie de mesures.

dimanche 24 juillet 2016
par Euloge NOUTAI
popularité : 0%

C’est un secret de polichinelle. Les résultats des examens de fin d’année scolaire sont catastrophiques, notamment ceux du Certificat d’études primaires (CEP, 30%) et du Brevet d’études du premier cycle (BEPC, 16%).

Ces résultats n’ont pas laissé indifférent le gouvernement qui, selon la ministre de l’Enseignement supérieur, Marie-Odile ATTANASSO, l’a voulu ainsi pour « montrer le vrai visage » du système éducatif béninois. Cela, afin que des solutions idoines soient trouvées aux nombreux maux qui minent l’enseignement au Bénin.

Pour relever le niveau de l’Enseignement et redonner au Bénin la place qui est la sienne, le régime de la Rupture et du Nouveau départ semble déjà avoir quelques solutions. En effet, face au corps diplomatique pour présenter avec ses collègues des Affaires Etrangères, de l’Economie et de la Justice, le bilan des 100 premiers jours du Nouveau départ, la ministre de l’Enseignement supérieur a annoncé une série de mesures à venir dans le secteur éducatif. Et ce, de la maternelle au supérieur en passant par le primaire et le secondaire.

Révision des critères de recrutement

Au niveau des enseignements maternels, primaires et secondaires, le gouvernement, à en croire Marie-Odile ATTANASSO, procédera, entre autres, à un recensement de toutes les personnes formées dans les Ecoles normales et non encore employées pour des raisons de politisation de l’administration. Cela, en vue de leur déploiement dans les écoles pour satisfaire la demande en personnel enseignant. Ceci, bien après une formation pédagogique.

Au niveau du supérieur, les critères de recrutement seront redéfinis.