L’éducation au Bénin:La gratuité de l’école à la barre

jeudi 14 juillet 2016
par Euloge NOUTAI
popularité : 0%

Binary Data - 10.3 ko

Quelques années durant, parents, écoliers, élèves et étudiants étaient remplis d’une euphorie incommensurable. La folie de la gratuité au primaire, la folie de l’exonération des droits d’inscription des filles au premier cycle du secondaire et la folie de la prise en charge des étudiants, surtout non boursiers à l’université. Cette gratuité a laissé des conséquences très positives : les classes sont remplies d’apprenants, l’effectif des filles au cours primaire a doublé, dépassant même celui des garçons dans certaines écoles. Par contre l’insuffisance d’infrastructures scolaires, le retard des subventions affectées aux écoleset le comportement parfois d’abandon des parents face à leurs enfants sont autant de difficultés qui annihilent l’élan des directeurs et chefs d’établissement. Pour le dossier de la semaine, votre syndicat le SNEP-BENIN s’est préoccupé de la gratuité de l’école au Bénin, le symbolisme et les composants de cette initiative présidentielle, ‘ce qui est gratuit et ce qui ne l’est pas’. Aux travers des chiffres tangibles, vous découvrirez le niveau de progression de cette gratuité en vogue.


Navigation

Articles de la rubrique